Le sexe polygame: ou le droit de l'homme à plusieurs femmes par Esther Vilar

December 16, 2018

Le sexe polygame: ou le droit de l'homme à plusieurs femmes par Esther  Vilar

Titre de livre: Le sexe polygame: ou le droit de l'homme à plusieurs femmes

Auteur: Esther Vilar

Broché: 130 pages

Date de sortie: March 14, 2017

Éditeur: Omnia Veritas Ltd

Télécharger Lire En Ligne

Esther Vilar avec Le sexe polygame: ou le droit de l'homme à plusieurs femmes

Le sexe polygame: ou le droit de l'homme à plusieurs femmes par Esther Vilar a été vendu pour EUR 9,38 chaque copie. Le livre publié par Omnia Veritas Ltd. Il contient 130 le nombre de pages. Inscrivez-vous maintenant pour accéder à des milliers de livres disponibles en téléchargement gratuit. L’inscription était gratuite.

Le sexe polygame est un livre sur l’amour. Son auteur, Esther Vilar, est une féministe, certes, et même une super féministe... mais à contre-courant ! Pour elle, ce ne sont pas les hommes qui portent la véritable responsabilité des maux dont souffre la condition féminine.

Elle accuse les femmes — occupées depuis toujours à manipuler les intentions de l’homme en vue d’en tirer le maximum de profit. L’amour, en effet, repose sur deux instincts : sexualité et protection. L’instinct sexuel est satisfait par un « partenaire sexuel », l’instinct de protection par un « objet à protéger ». Or, ces deux satisfactions étant incompatibles, la femme a opté pour le rôle d’objet à protéger, elle s’est faite femme enfant par opportunisme, pour obtenir de l’homme, devenu « père nourricier », la protection matérielle à laquelle elle aspire. Imparfaite dès lors en tant que partenaire sexuelle, elle amène l’homme à chercher toujours ailleurs — de femme en femme... — ce qu’il ne trouve pas sous son propre toit. Pamphlet cinglant, d’une humeur impitoyable, Le Sexe polygame retrouve les causes profondes du sous-développement du « deuxième sexe », et celles de la polygamie du « sexe fort ». En persuadant les femmes que la barbarie en amour a fait son temps, en remettant enfin d’aplomb leurs idées sur la condition féminine, il les incitera peut-être à sortir de l’esclavage.